Dakar ! Eau là là !

Nous vivons aujourd’hui la sixième journée consécutive de coupure d’eau. Pas une goutte n’est sortie du robinet depuis 144 heures (Assane a compté)… Ndox amul [il n’y a pas d’eau]. Bien sûr, nous avons l’habitude de vivre avec les coupures d’eau, mais elles ne durent pas aussi longtemps d’habitude. Pour vous donner une idée, dans mon quartier, nous n’avons généralement de l’eau que la nuit : entre 8h et 23h, le robinet devient inutile et c’est le bal des bassines et des bouteilles, que nous remplissons chaque soir pour tenir la journée suivante. Ces derniers temps, l’eau est également souvent coupée pendant les week-ends, pour cause de travaux destinés à l’amélioration du réseau de distribution d’eau à Dakar et aux alentours…

Vendredi donc, un avis est paru dans la presse pour nous avertir qu’il n’y aurait pas d’eau de samedi matin à dimanche soir. Soit, on a fait des réserves supplémentaires : bassines remplies à ras bord, bouteilles dans la cour…
Sauf que, dimanche nuit, le robinet était toujours à sec. Et lundi matin aussi. Et mardi. Et aujourd’hui. Ce matin, nous avons utilisé la dernière bouteille de réserve. Il nous a donc fallu aller chercher de l’eau dans un autre quartier. Mais, avant, direction le marché de Grand-Yoff pour acheter des bidons de 20l pour transporter l’eau. J’ai réquisitionné Doggy pour qu’il m’aide à porter tout cela, Assane étant au travail.

Aller en car rapide, retour en taxi, les bidons dans le coffre. Ce sont des anciens bidons d’huile végétale pour la cuisine. Il a donc fallu les nettoyer avant de pouvoir les remplir d’eau. Ensuite, nouveau trajet en taxi, cette fois pour aller chez un cousin qui a la chance d’habiter dans un quartier où il n’y pratiquement jamais de coupure d’eau (ils ont de fréquentes coupures d’électricité, par contre, mais c’est une autre histoire). Nous sommes donc allés remplir nos bidons de 20l – juste assez d’eau pour tenir encore quelques jours. Parce que, évidemment, nous n’avons aucune idée de quand l’eau va revenir…

Fatoumata Ndiaye


5 commentaires sur “Dakar ! Eau là là !”

  1. Bonjour Fatoumata,
    Je découvre votre site, les articles, les photos et les vidéos sont sympas. Je ne savais pas qu’il y avait des problèmes d’eau à Dakar, c’est une grande ville pourtant. Mais je vois que votre article date de bientôt une année. J’espère que vous n’avez plus des problèmes d’eau.

  2. c’est tout juste inadmissible qu’au 21éme siecle le senegal n’arrive toujours pas stabilisé l’eau l’electricite dans tout le territoire !!! tant dis que les senegalais lamda peine a survivre d’autre se la coule douce sans soucis ni amertumes !!! la base d’une stabilite dans un soit disant pays en voie de developpement ( l’EAU,l’ELECTRICITE ) a 50 ans d’indépendance ces problemes démeurent toujours !!!des centaines de milliards qu’on depense pour des elections , des campagnes électorales, festival des arts negres alors que ton propre peuples n’arrive meme pas a avoir l’EAU !! domage dans un monde ,une continent ou tout est politique !!
    bravo a tous ces africains qui malgres tout croient toujours en eux et qui sont restes ou retournes en afrique pour participer a son developpement CHAPEAUX ET BON COURAGE !!

  3. En effet les coupures d’eau à Dakar ne datent pas d’hier, cela fait déjà des années que ça dure, il faut que l’État s’explique. Étant sénégalaise je l’ai aussi vécu et c’est terrible. On ne peut pas vivre sans eau, après on s’étonne des conséquences… à savoir les maladies aussi bien pour les enfants en bas âge que pour les personnes âgées. S’il le faut creuser des puits comme à l’ancienne dans les quartiers qui sont épargnés, c’est peut-être débile ma solution mais il faut faire quelque chose.
    De tout cœur j’espère que les têtes de ce pays trouveront une solution à ce problème.
    Pour ma part je compatis et encore une fois bravo à la famille Ndiaye qui reste soudée face à toutes ces difficultés de la vie quotidienne.

  4. Chez nous, du moins dans ma ville du sud de l’Espagne, dès qu’on n’a plus d’électricité, on n’a très vite plus d’eau non plus (parce que l’eau est pompée à l’électricité)… Heureusement, les coupures de courant ne sont pas très fréquentes (mais cela peut arriver, après un gros orage, où alors quand ils travaillent au réseau et oublient de prévenir). Ici aussi, la seule solution: aller acheter de l’eau au magasin ou aller en chercher dans un autre quartier. Quand ils travaillent pour nettoyer le réservoir d’eau se trouvant sur le toit etc., on nous coupe l’eau pendant une demi-journé, parfois un peu plus… mais jamais plusieurs jours, horreur!
    Vous a-t-on expliqué pourquoi cette si longue coupure? Et que font celles et ceux qui n’ont pas de cousin?

    1. Heureusement, tout le monde a des cousins plus ou moins proches dans d’autres quartiers ! Quant aux explications, rien de très clair. Une coupure de courant ? Une pièce défectueuse ? Voilà certaines des hypothèses avancées dans les journaux… Tout est finalement rentré dans l’ordre quelques heures après la rédaction de cet article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.