Toujours plus haut : Zermatt

Nous sommes partis de Martigny, en Valais (Suisse), et nous sommes montés à Zermatt pour voir le Cervin. Vous savez, cette grande montagne (4478 m d’altitude quand même !) qui a une drôle de forme. J’avais trop envie de monter là-haut, pour rencontrer plein de gens comme moi, qui apprécient le luxe et la tranquillité ! Bon, il faut savoir que Zermatt est une station sans voiture. On y va en train et, sur place, on se déplace en calèche (ça en jette, hein ?) ou en voiturette électrique. Nous avons donc pris le train à Viège pour monter jusqu’à Zermatt. C’est un train panoramique qui permet d’admirer le paysage tout au long de la montée. C’était magnifique, avec plein de neige ! Au fur et à mesure de la montée, on voyait le paysage changer. Vous imaginez, on passe de 658 m d’altitude (Viège) à 1608 m (Zermatt) en une heure !

Sur le trajet, on est passés par plein de petits villages de montagne, dont Sankt Niklaus (Saint-Nicolas en Allemand), où il y avait un Saint-Nicolas géant à l’entrée du village – Mamie était toute folle (oui, oui, ce même Saint-Nicolas). On a aussi vu des raccards. Ce sont de drôles de petits chalets sur pilotis. En fait, un paysan du coin m’a raconté que ces chalets étaient autrefois utilisés pour stocker les réserves de blé de tout le village. Le problème, c’est que le blé intéressait beaucoup les souris et autres rongeurs, donc ils ont dû trouver une solution pour les empêcher de grimper. Ils ont alors eu l’idée de poser la grange sur des pilets (des pièces de bois posées à la verticale et mesurant environ 50 cm de hauteur) et de mettre de grosses pierres plates sur les pilets. Les rongeurs n’étant pas capables de marcher la tête en bas, ils ne pouvaient plus aller grignoter le blé des montagnards ! Mission accomplie !

On a aussi vu des enfants s’amuser avec des luges Davos. Vous connaissez ? Ces luges en bois, munies de deux patins relevés à l’avant et dotés d’une structure en acier ? Ces luges doivent leur nom au village où elles ont été inventées, et leur popularité aux courses qui y ont été organisées par les Anglais dès 1883. Mamie avait trop envie d’essayer, évidemment, mais Doggy ne voulait pas la tirer, ce gros flemmard.

Bref, une fois arrivés à Zermatt, on s’est promenés à pied dans les rues du village et j’ai fait un peu de lèche-vitrine. Il y a plein de magasins à Zermatt, c’est trop coooooooooooool. Et puis, il y a même un Mac D0′, donc Doggy a pu se régaler de sa mal-bouffe préférée – moi pas, je garde la ligne, et je me réservais pour le chocolat chaud.

Bref. Soudain, on s’est retrouvés face au Cervin – le Matterhorn comme ils disent là-bas. Cette montagne est juste magnifique, très impressionnante par sa hauteur et sa stature. En plus, nous avons eu beaucoup de chance, parce qu’il faisait grand beau ce jour-là. Mais qu’est-ce qu’il faisait froid ! J’étais trop contente d’avoir mon super manteau de Parisienne !

 Aby Ndiaye




3 commentaires sur “Toujours plus haut : Zermatt”

  1. Je confirme que Zermatt est une superbe station! Malgré le froid, il fait beau et les gens sont plutôt sympas (et oui ils tirent pas toujours la gueule comme on le pense!).
    C’est un endroit à découvrir, surtout en famille. Profiter du plein air, de l’air pur!

  2. Bonjour,
    Je trouve que la famille Ndiaye a quand-même de la chance de pouvoir faire toutes ces promenades à travers l’Europe. Rien que de regarder ce film sur Zermatt, j’ai trop envie d’y aller et dire que j’habite juste à côté…comme quoi parfois on va loin alors qu’on a des choses merveilleuses sous le nez…
    Belle ville, j’adore tous ces magasins, même s’il faut beaucoup de sous avant de franchir le seuil, moi je dis ça vaut la peine de se tuer au job pour s’offrir du plaisir. Ben oui hein pour les yeux(si on est fauché comme moi) pour le moral ( cela nous encourage à bosser encore plus pour gagner plus…) et on n’oublie pas que les altitudes nous font du bien à notre corps. Sans voiture! quel air sain alors!
    Aller il me reste encore quelques mois pour m’y rendre avant qu’il n’y ait plus de neige! quoi que en été ça doit avoir un autre charme …mais le Cervin en été non! je préfère maintenant. J’aimerai bien essayer ces calèches( rappel de mon enfance), les enfants doivent aimer

    1. Bonjour Fatou,

      Toute la famille Ndiaye vous remercie pour les nombreux commentaires que vous avez laissé sur notre site web, cela fait vivre le site web.
      En effet la famille Ndiaye a de la chance, des papiers en règles et aussi un peu de moyens financiers grâce au soutient de tous pour pouvoir réaliser des reportages à travers le monde.

      L’esprit de SaDunya vise à établir un dialogue entre les différentes cultures locales dans un monde global. Mais aussi de montrer les initiatives locales, des endroits à visiter et aussi des peuples à rencontrer.

      Alors si vous montez à Zermatt l’été, nous serons heureux de partager vos photos avec les internautes sur notre site web.

      Merci et à bientôt.
      AdminSaDunya

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.