Yoff : quand la population prend les choses en main


L’action de nettoyage de la plage de Yoff du 5 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, a été une belle réussite. Non seulement la plage est bien plus propre qu’avant – les membres de la Calebasse et les habitants de Yoff ont ramassé des monceaux de déchets – mais cette action a également permis une sensibilisation et une réflexion sur l’importance de la propreté pour la santé.
En effet, la plage de Yoff est un peu une décharge à ciel ouvert. Ici, tout le monde le sait, mais personne ne le dit vraiment : de nombreuses personnes d’autres quartiers viennent déverser leurs ordures à Yoff, au grand dam des Lébous qui vivent ici. Comme me le disaient les femmes qui vendent du poisson sur la plage, les clients sont de moins en moins nombreux, car les odeurs pestilentielles qui émanent des ordures les font fuir. Sans compter les effets négatifs sur la santé des femmes et des enfants qui passent leurs journées sur la plage, des moutons qui mangent les plastiques qui traînent… Et, évidemment, toute cette saleté finit par entrer dans les maisons environnantes, amenant avec elle des maladies.

Demba Tevette, le président de l’association la Calebasse, qui dirigeait les opérations, a bien insisté sur ce point, en interpellant les autorités sur la nécessité de faire quelque chose. Mais les habitants, blasés, ne croient plus à une intervention des élus, à qui ils reprochent de négliger la population. Tout le monde s’accorde donc sur le fait que ce sont les habitants eux-mêmes qui doivent se mobiliser et faire changer les choses. M. Tevette a par ailleurs cité l’exemple du Rwanda, considéré comme l’un des pays les plus propres d’Afrique, malgré sa pauvreté. Il n’y a en effet ni or, ni diamant, ni pétrole au Rwanda, mais une formidable richesse humaine et une belle mobilisation des populations pour leur pays.
Les femmes, en particulier, ont été invitées à montrer l’exemple et à parler de cette action autour d’elles, afin que ce travail continue sur le long terme. Comme l’a très justement souligné Henriette Forestal, de l’association « Donner pour aider les enfants du Sénégal », qui œuvre pour la solidarité entre la France et le Sénégal, il suffit que quelques personnes s’y mettent pour que d’autres suivent. Maintenant que le mouvement est lancé, les habitants de Yoff peuvent organiser d’autres actions de nettoyage eux-mêmes et, une fois que toute la plage aura été nettoyée, il suffira d’entretenir au quotidien pour que tout Yoff reste propre et sain.
Comme nous l’a dit Malick, un fier Lébou, ils n’acceptent pas que des gens des autres quartiers viennent salir Yoff, fumer de l’herbe ou se droguer sur la plage ou y jeter des ordures. Ils n’acceptent pas que leurs femmes, leurs enfants, leurs frères soient confrontés à tout cela, car cela risque de finir dans la violence. C’est une image positive de Yoff que les habitants ont envie de montrer aux visiteurs.
Vous pouvez retrouver toutes ces interventions en wolof dans cette longue vidéo sur YouTube.

Beaucoup de déchets ont été récoltés au cour de cette journée, mais la plage de Yoff est grande et il reste encore du travail… Je remercie toutes les personnes qui ont participé et j’espère vraiment que la population va parvenir à s’organiser afin de continuer sur cette belle lancée.

Merci à Malick Diene, du studio graphique Tagoor, qui a assuré la coordination et l’organisation de la journée, et a réalisé des photos et des vidéos de l’événement, à Demba Tevette, Président de l’association la Calebasse, à William Deymann, de l’association Dakarkids, qui a mis en relation les différents participants, à Gana Mbengue, qui nous a envoyé une vidéo de l’événement, à tous les bénévoles de l’association la Calebasse, qui ont fourni du matériel et participé au nettoyage, à Henriette Forestal, de l’association Donner pour aider les enfants du Sénégal, à Aminata Dieng, de l’école la Clémence, à Sadikh Dièye, Momadou Boye, Khary Ndoye, Afale Dièye, Mame Siny Thiaw, Baye Seyrou Ndiaye, Adama Diéne, Yoro Diéne, Ngalla Diéne, Ibrahima Thiaw, Ndéye Magou Diéye, Fatou Binetou Ndir, Awa Sall, Chidy Ofamba, Saba Ndir, Cheikhou Ndiaye et Sana Mbengue, ainsi qu’aux habitants de Yoff et à tous les autres participants…

Fatoumata Ndiaye




logo tagoorlogo SaDunyalogo calebasse

Laisser un commentaire