« Musique au point »


Yo mec !

Connais-tu le fameux documentaire « Musique au point », réalisé en 1982 par Stéphane Tchal-Gadjieff et Jean-Jacques Flori sur le créateur de l’Afro-beat, Fela Anikulapo Kuti ? Non ? Eh bien, je te conseille de le voir. Tu y découvriras le « Président Noir » dans sa «République de Kalakuta », qui utilise la musique comme une arme. Une arme contre la corruption au Nigeria, mais aussi contre tous ceux qui veulent « civiliser » son peuple, le peuple noir d’Afrique, afin de l’éloigner de ses croyances fondamentales comme le culte des esprits et de la nature… pour mieux l’exploiter.

Aujourd’hui, dimanche 24 mai 2015, je suis au « Music School for a Day », organisé pour la première fois à Kingston, Ontario, Canada, par trois écoles de musique de la place. Renaissance Music, Kingston School of Music et Centre Stage ont collaboré pour nous offrir cette belle journée studieuse, musicale et amicale. Au milieu de tous ces magnifiques instruments, ces musiciens professionnels ou amateurs, qui jouent avec les notes durant les ateliers, je perçois la musique plus comme une langue que comme une arme. Une langue universelle qui permet aux personnes, aux cultures et aux peuples de communiquer sur le chemin « cacophonique » de l’harmonie et de la paix des esprits ainsi que des cœurs.

Des personnes que je rencontre pour la première fois m’apprennent généreusement à bien poser mes doigts sur mon instrument et à jouer quelques notes. J’apprends également à écrire les 12 mesures du Blues. J’échange avec des personnes qui, comme moi, ne sauraient vivre sans la musique.

Finalement, Fela a raison, la musique est bien l’arme contre toutes ces injustices et ces prisons mentales dans lesquelles nous sommes enfermés … Merci à ces trois écoles qui nous ont permis de vivre ces moments colorés. Merci également à tous les participants et rendez-vous au prochain « Music School for a Day ».

Vive la musique ! Vive les musiciens ! Vive Fela

Doggy



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.