« J’appartiens à l’instant, aux personnes et aux objets qui m’entourent ». Ouais, comme moi quand je donne un concert ! Bien dit, bro’ ! Mon pote Eric Pina est un grand artiste. Il fait des dessins, des gravures à l’eau-forte et des sculptures pour partager son regard sur les gens et les bâtiments qu’il observe dans la rue. Et ce qui est drôlement balèze, c’est que l’arrière-plan est tellement simplifié que ses personnages ont l’air d’être seuls, et en même temps on voit clairement qu’ils observent quelque chose de précis. C’est un peu comme dans la vie, au fond. On est seul et avec les autres en même temps, et les deux se mêlent en permanence… Bref.


Pour la petite histoire, Eric est né au Sénégal, comme moi, et il a commencé ses études d’art plastique à Dakar, pour les terminer en 2000 à l’Ecole des Beaux-Arts de Mulhouse, en France (Assane, tu le connais ?). Il a déjà fait des tonnes d’expos, en France, au Canada, en Suisse et en Allemagne. Il a même gagné des prix et obtenu des bourses à l’étranger. Je vous l’ai dit, c’est un bon.


En tout cas, moi, ses personnages me donnent envie de leur poser des questions, de les connaître : qu’est-ce qu’elle mate, la dame en violet avec son petit sourire ? Et puis le gamin en rouge, il a l’air super fier ! Il me fait un peu penser à moi (avant que je sois célèbre) !

Bon, si tu veux en savoir plus sur le travail d’Eric Pina, va sur son site web pour voir ses petites sculptures, c’est trop bien ! Ma petite soeur Mamie m’a demandé si on pouvait jouer avec… Pfff, elle comprend rien à l’art !

Doggy