Montre-moi ton t-shirt !

Ça y est, mec, les t-shirts SaDunya sont prêts ! Ils sortent tout juste de presse. Et t’as même droit à une petite démo de la part de Monsieur Valentin du Petit Chaouen s’habille. C’est trop la classe, non ? Même Assane est fier de porter le sien !
Eh, je n’ai pas oublié que je t’avais promis une surprise, mec : eh bien, tu vas pouvoir acheter ton propre t-shirt rien qu’à toi dans notre boutique SaDunya flambant neuve !! Et je te préviens, il n’y en a que 100, donc faut pas traîner…

Continuer la lecture de « Montre-moi ton t-shirt ! »

Du tailleur au sérigraphe

Bon, comme tout rappeur qui se respecte, je soigne mon look. Me dis pas que tu n’avais pas remarqué, mec ! Alors, j’ai décidé qu’il me fallait absolument un t-shirt original, et j’ai décidé de créer un t-shirt SaDunya ! Le reste de la famille n’a même pas été difficile à convaincre – sauf Assane, évidemment, y’a décidément rien qui l’intéresse lui, à part sa grosse voiture. On est donc allés chez le tailleur pour se faire faire des t-shirts sur mesure, puis chez le sérigraphe pour les faire imprimer. Bon, c’est maman qui s’est occupé du tailleur, donc je n’ai pas beaucoup de détails, mais elle a pris quelques photos. Moi, je suis allé chez le sérigraphe pour être sûr que le résultat serait mettable. Je suis donc allé voir mon pote Valentin chez Le petit Chaouen s’habille, à Nancy (France). Il m’a montré la technique du flocage. Trop cool comme boulot ! Je crois que, si je n’avais pas un avenir aussi prometteur en tant que rappeur, j’irais bosser avec lui.
La boutique tient son nom original d’une ville du Maroc. Les t-shirts sont d’ailleurs fabriqués dans ce pays, par des potes du propriétaire de la boutique.

J’avais choisi des t-shirts noirs, parce que c’est classe. Ouais mais, une fois sur place, Aby a insisté pour qu’on imprime aussi quelques t-shirts blancs. Moi je trouve ça trop nul et on s’est un peu disputé, mais j’ai fini par céder pour lui faire plaisir… pfff, les nanas !

Bon, je sens que tu as trop envie de voir le résultat… Allez, un peu de patience, mec, on te prépare une surprise que tu vas trop kiffer, j’en suis sûr !

Doggy




Au musée avec Jean Prouvé !

Yo ! Tu sais, moi, le rap je kiffe trop. C’est de l’art quoi ? Ouais ! Dans ma famille de tarés, personne ne s’intéresse à l’art. Mon frère Assane dit que l’art coûte cher et ne sert à rien. Ce gros c** qui adore frimer avec sa grosse 4×4 ne pense même pas aux pauvres gens qui n’ont rien à manger et à la pollution. En plus, il ne sait pas que l’architecture et le design, c’est aussi de l’art et que ça rapporte.

Même si je n’étais pas très doué à l’école, j’aimais bien les cours de dessin, de chant et de musique. La créativité, l’imagination et la nouveauté, ça me parle depuis que j’suis bébé et même avant.

Alors, quand j’ai dit à Maman que j’allais faire le parcours Jean Prouvé, lors de la Journée d’accueil des nouveaux arrivants à Nancy, elle a failli s’étouffer avec son foulard. Et Assane a dit que, de toute façon, je n’y comprendrais rien et que le parcours du petit train était parfait pour moi. Non mais sans blague, je vais pas me retrouver coincé avec des vieux et des vieilles, dans un petit train touristique à deux balles !
Yo ! au fait tu connais ce designer et architecte ? Non ? Tu ne connais pas Jean Prouvé ? Il faut vraiment que je fasse un peu ta culture, mec ! Ouais ! Je te laisse avec Marie-Annick Gaudaré, qui a été notre guide pour un aperçu du parcours Jean Prouvé. Professeur d’arts plastiques (Académie de Nancy-Metz) à la retraite, elle a su me filer sa passion pour l’architecture et pour les travaux de Jean. J’ai mis une vidéo de 14 mn sur YouTube.
Tu peux mater aussi les photos que j’ai faites au Musée des Beaux-Arts de Nancy, où les travaux de Jean étaient exposés.

A+
Doggy