Ouverture et enracinement : le cousinage à plaisanterie


Le Président-Poète L. S. Senghor, dans son idéologie de la négritude, a fondé son combat contre l’impérialisme culturel, cette forme d’aliénation du colonialisme, sur « l’ouverture et l’enracinement ». Ouverture aux autres et enracinement dans sa culture.
Aujourd’hui, avec nos cousins de Keurdomusagar, mon amie Fabinta Lo nous fait découvrir le cousinage à plaisanterie, profondément enraciné dans la culture sénégalaise.
Le cousinage à plaisanterie ou « parenté à plaisanterie » est une pratique sociale typiquement ouest-africaine. Chez les Wolofs, on l’appelle Kal. Cette pratique autorise, voire oblige des membres d’une même famille (tels que des cousins éloignés ou des membres de certaines ethnies) à se moquer les uns des autres ou s’insulter, et ce, sans conséquences. Ces affrontements verbaux sont en réalité des moyens de décrispation sociale 1.

Continuer la lecture de « Ouverture et enracinement : le cousinage à plaisanterie »

Le parc Jean-Drapeau, un havre de paix


Si vous avez envie de nature et de ballades pédestres, je vous invite à découvrir le Parc Jean-Drapeau. Il s’étend sur deux îles situées sur le fleuve Saint-Laurent, à Montréal, au Québec (Canada).
Continuer la lecture de « Le parc Jean-Drapeau, un havre de paix »

Le temps de l’Humain


« C’est dans les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions de demain »1. Cette phrase de Pierre Rabhi me revient en mémoire alors que j’écoute le silence débordant de vie du jardin de Terre et Humanisme. Je vois les yeux profonds et malicieux de ce pionnier de l’agriculture écologique en France, mais également au Sénégal, au Burkina Faso, au Cameroun…, où il œuvre depuis 1981 aux côté des populations afin qu’elles retrouvent leur autonomie alimentaire. Avec ses propos universels, cet agriculteur-écrivain-philosophe nous rappelle à l’importance de la Vie, de l’humanisme, du partage, du respect pour le vivant qui nous entoure et dont nous faisons partie : « La vie n’est une belle aventure que lorsqu’elle est jalonnée de petits ou grands défis à surmonter, qui entretiennent la vigilance, suscitent la créativité, stimulent l’imagination et, pour tout dire, déclenchent l’enthousiasme, à savoir le divin en nous »2.
Continuer la lecture de « Le temps de l’Humain »

Journée internationale de la paix


Il y a quelques temps, j’ai croisé au détour d’une petite route française un jeune homme à vélo, tirant une petite remorque. Ses lunettes bleues et son air jovial m’ont donnés envie de faire sa connaissance. Après les présentations d’usage, Olivier, ce Français, Mosellan plus précisément, de 24 ans, m’a expliqué qu’il avait décidé de parcourir la France à vélo pour rencontrer des personnes qui agissent pour améliorer le monde. Des gens qui construisent leur monde ? Voilà qui m’intéresse…
Continuer la lecture de « Journée internationale de la paix »

Les partages de Jean-Philippe


Lors de notre visite à Terre et Humanisme, ma route a croisé celle de Jean-Philippe Piret, un sculpteur belge, qui était là pour un stage. Cet homme généreux est toujours prêt à partager expériences et connaissances, à échanger autour de la Vie. Parmi ses passions, les abeilles (certaines de ses sculptures me font d’ailleurs penser à des essaim d’abeilles), dont il parle avec tant de ferveur que j’ai eu envie de m’intéresser de plus près à ces jolies butineuses noires et jaunes.

C’est vrai que c’est un sujet qui revient très souvent dans les médias depuis quelques années, en raison de la menace de disparition qui pèse sur elles. Albert Einstein aurait d’ailleurs dit que « si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre » (l’attribution de cette citation au génie ébouriffé est controversée, mais là n’est pas le sujet).
Continuer la lecture de « Les partages de Jean-Philippe »