Nans Thomas, une source d’inspiration


Mon père aurait voulu que je devienne soldat.
Selon lui, l’armée offrait une sécurité de l’emploi et une sécurité tout court. Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais dans les années 1980, la devise de l’armée était « On nous tue, mais on ne nous déshonore pas. »
Mon père ne savait pas que je ne voulais ni être tué, ni être déshonoré. En plus, je ne me sentais pas du tout en sécurité dans une caserne militaire, entouré de soldats, d’armes et de munitions.
Moi, je voulais être entrepreneur – plus précisément artiste-entrepreneur.
Je devais donc avoir douze ans quand j’ai saboté le concours d’entrée à l’École Prytanée Militaire de Saint-Louis…
Depuis lors, il s’est passé beaucoup de choses.

Continuer la lecture de « Nans Thomas, une source d’inspiration »