Anaïs, un chœur d’artisans


Yo mec !

Elle est gentille, ma mère, mais si elle imagine éradiquer la faim dans le monde avec l’aide de ses nouveaux amis, elle se trompe.
Ces temps-ci, elle ne parle que de nourriture à partager, de planter ce que nous mangeons et de je ne sais quelle autre belle idée digne d’un monde parfait.

Le partage, c’est un truc de pauvre. Et moi, je ne veux pas être pauvre. T’as déjà vu un riche partager ? Non, sauf le travail bien sûr. Les riches font travailler plein de mecs et, après, ils ramassent le pognon en disant que c’est grâce à eux si les mecs peuvent gagner un peu de thune.

Continuer la lecture de « Anaïs, un chœur d’artisans »