Une plage de Yoff (toute) propre


La Journée mondiale de l’environnement, c’était il y a exactement un mois, le 5 juin. Comme je vous l’avais annoncé, nous avons lancé une action de nettoyage de la plage de Yoff pour fêter l’événement. Je suis sûre que vous avez envie de connaître tous les détails !

Tout était bien organisé : SaDunya a créé des t-shirts spécialement pour l’occasion et a financé l’impression des t-shirts, une partie du matériel et de l’eau pour les participants ; Malick Diene, du studio graphique Tagoor, a assuré la coordination et l’organisation de la journée, et a réalisé des photos et des vidéos de l’événement ; et l’association la Calebasse est venue avec ses membres pour nettoyer et sensibiliser la population, et a fourni des pelles, des râteaux et des brouettes.
Et les habitants de Yoff qui étaient sur la plage ont été invités à participer aussi. Même les moutons étaient là !

Continuer la lecture de « Une plage de Yoff (toute) propre »

Yoff : quand la population prend les choses en main


L’action de nettoyage de la plage de Yoff du 5 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, a été une belle réussite. Non seulement la plage est bien plus propre qu’avant – les membres de la Calebasse et les habitants de Yoff ont ramassé des monceaux de déchets – mais cette action a également permis une sensibilisation et une réflexion sur l’importance de la propreté pour la santé.
En effet, la plage de Yoff est un peu une décharge à ciel ouvert. Ici, tout le monde le sait, mais personne ne le dit vraiment : de nombreuses personnes d’autres quartiers viennent déverser leurs ordures à Yoff, au grand dam des Lébous qui vivent ici. Comme me le disaient les femmes qui vendent du poisson sur la plage, les clients sont de moins en moins nombreux, car les odeurs pestilentielles qui émanent des ordures les font fuir. Sans compter les effets négatifs sur la santé des femmes et des enfants qui passent leurs journées sur la plage, des moutons qui mangent les plastiques qui traînent… Et, évidemment, toute cette saleté finit par entrer dans les maisons environnantes, amenant avec elle des maladies.

Continuer la lecture de « Yoff : quand la population prend les choses en main »

Rendez-vous le 5 juin à Yoff

Vous vous souvenez de la plage de Yoff avec les joueurs de foot et les plastiques ? Le grand frère d’une copine fait partie d’une association qui s’appelle la Calebasse (comme celle que maman a sur la tête !). Ce sont des jeunes de Yoff qui se sont réunis pour « promouvoir la coopération, l’éducation et le bien être socioculturel de l’être humain au sein de sa communauté pour un développement humain durable ». Eux aussi, ils en ont marre de voir tous les déchets et les égouts dans les rues de Yoff et sur le sable. Alors, il y a quelques mois, ils ont organisé une journée de nettoyage de la plage. Ils ont bien travaillé !
Mais, comme la plage de Yoff est grande, SaDunya a décidé de s’associer à la Calebasse pour en nettoyer encore une partie à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin prochain. On va mettre des beaux t-shirts, on va prendre des balais et des râteaux, on va ramasser les déchets et on va bien s’amuser tous ensemble. Notre ami Malick, avec son studio graphique Tagoor, va venir faire des photos, comme ça on pourra vous montrer le résultat ! Moi, je me réjouis d’y aller avec mes copines ! Et vous, vous faites quoi le 5 juin ?

Mamie Ndiaye

logo tagoor logo SaDunya logo calebasse

Du poisson et des ballons

Maman et moi, nous allons souvent acheter du poisson sur la plage de Yoff. Maman dit que c’est moins cher d’aller acheter directement chez les dames de la plage, mais il faut marcher longtemps dans le sable pour y arriver.

La plage est très sale, avec plein de plastiques et de restes de repas. Parfois il y a même des pattes de poulets. Les gens jettent tout à la mer… Moi, je trouve que c’est dommage parce que c’est pas joli. Je préfère quand le sable est tout propre et qu’on voit seulement les coquillages et les petits trous creusés par les crabes.

Continuer la lecture de « Du poisson et des ballons »