Cecile Thiakane : Et si la polygamie était un régulateur social au Sénégal ?

Cecile Thiakane

Il y a quelques années, j’ai eu une conversation « surprenante » avec une de mes meilleures amies. Nous avions vécu quelques années ensemble en France et après avoir travaillé ici un moment après l’obtention de son DESS en Finance, elle avait fait le choix de rentrer au Sénégal pour rejoindre une grande institution bancaire de la place. Il faut dire qu’à l’époque, le secteur bancaire était en grand boum et se structurait au-delà de la Place de l’Indépendance, quartier traditionnel des banques au Sénégal. Pour accompagner cet essor, les profils formés à l’étranger étaient fortement recherchés. Mon amie était contente et surtout fière de rentrer au bercail, de faire un travail gratifiant en apportant sa pierre à l’édifice pour le développement de notre cher pays. Elle avait aussi une rémunération attrayante qui la classait parmi les catégories socio-professionnelles supérieures. Elle faisait partie en quelque sorte de l’élite.

Continuer la lecture de « Cecile Thiakane : Et si la polygamie était un régulateur social au Sénégal ? »

Béatrice Diop « Ce test ADN qui a bouleversé ma vie »

« Ce test ADN qui a bouleversé ma vie » Béatrice Diop
Ha la Suisse, nous revoilà ! En famille, nous nous sommes promenés dans cette magnifique ville de Lausanne, capitale du Canton de Vaud. Évidemment, les petites voulaient faire du shopping mais d’abord nous avons visité la vieille ville.

Pendant notre excursion, nous sommes passés devant une librairie et nous avons aperçu un livre ayant pour titre « Ce test ADN qui a bouleversé ma vie ». Les enfants m’ont posé bien des questions sur ce qu’est l’ADN et étaient curieux d’en savoir plus sur ce livre. Le libraire était en train d’encaisser ma copie quand j’ai vu une femme qui ressemblait étrangement à la couverture du livre passer près de nous. Je l’ai abordée et c’est avec un grand sourire qu’elle m’a confirmé être l’auteure du livre. Je lui ai demandé si elle pouvait le dédicacer, ce qu’elle a accepté avec gentillesse tout en nous proposant d’expliquer à la famille la raison de la réalisation de cette autobiographie.
Continuer la lecture de « Béatrice Diop « Ce test ADN qui a bouleversé ma vie » »

2017 : toujours, nous construisons le monde dans lequel nous voulons vivre.


Le projet SaDunya (SaDunya signifie ton monde en wolof) vise à donner une voix et à mettre en lumière les gens qui changent le monde, une action à la fois, grâce à leur engagement, leur humanité et leur forte volonté d’inspirer les autres à faire de même, à leur façon.

BONNE ANNÉE 2017 !
De la part de toute l’équipe de SaDunya



Fatoumata Ndiaye

Des sapins et des baobabs


En Suisse romande, j’ai rencontré Kati et Rodolphe, un couple charmant et généreux qui, avec leurs deux enfants, forment une famille pas comme les autres.

 En 2004, alors que Kati et Rodolphe étaient encore jeunes et fous, ils ont décidé de faire un voyage en voilier pour découvrir le monde. Joignant l’utile à l’agréable, le jeune couple a pris contact avec l’association de solidarité et de soutien au développement Voiles Sans Frontières (VSF), basée en France.
Continuer la lecture de « Des sapins et des baobabs »

Ouverture et enracinement : le cousinage à plaisanterie


Le Président-Poète L. S. Senghor, dans son idéologie de la négritude, a fondé son combat contre l’impérialisme culturel, cette forme d’aliénation du colonialisme, sur « l’ouverture et l’enracinement ». Ouverture aux autres et enracinement dans sa culture.
Aujourd’hui, avec nos cousins de Keurdomusagar, mon amie Fabinta Lo nous fait découvrir le cousinage à plaisanterie, profondément enraciné dans la culture sénégalaise.
Le cousinage à plaisanterie ou « parenté à plaisanterie » est une pratique sociale typiquement ouest-africaine. Chez les Wolofs, on l’appelle Kal. Cette pratique autorise, voire oblige des membres d’une même famille (tels que des cousins éloignés ou des membres de certaines ethnies) à se moquer les uns des autres ou s’insulter, et ce, sans conséquences. Ces affrontements verbaux sont en réalité des moyens de décrispation sociale 1.

Continuer la lecture de « Ouverture et enracinement : le cousinage à plaisanterie »